Régime alimentaire sans viande : qu’est-ce qu’on y gagne ?

Régime alimentaire sans viande : qu’est-ce qu’on y gagne ?

Régime alimentaire sans viande : qu’est-ce qu’on y gagne ?

Songer sérieusement à devenir végétarien peut être un défi de taille. Ce régime alimentaire jouit de nos jours d’une grande popularité. On vous rassure, il ne s’agit pas de se nourrir uniquement de feuillage ! Se priver de viande est un mode de vie à part entière, qui, semble-t-il, peut procurer d’intéressants avantages. Pourquoi se mettre au végétarisme ? Sans viande, est-on sûr d’avoir assez de protéines ? Lisez jusqu’au bout pour en savoir plus.

Des nutriments essentiels

Notons qu’on peut trouver dans les fruits et dans les légumes tous les nutriments dont notre corps a besoin. Rien ne justifie que la consommation régulière de viande a d’indispensables valeurs sur le plan nutritionnel. Il existe effectivement plusieurs ingrédients naturels qui peuvent bien compléter l’apport en protéines autant qu’une portion de côte de bœuf. Un régime strictement végétarien n’est pas risqué dans la mesure où l’on s’efforce d’approvisionner correctement l’organisme avec les nutriments essentiels qu’on peut puiser à partir d’aliments naturels. S’il vous faut généralement assurer une ration protidique d’environ 50g, peut-être moins, vous pouvez en trouver en quantité suffisante dans les légumineuses (pois chiches, haricots, etc.) et les fèves. Les protéines végétales peuvent suffire à l’être humain, d’une valeur équivalente à celle des protéines animales.

Une alimentation plus naturelle

Rien ne vaut un apport nutritionnel à partir de ressources naturelles. Le régime alimentaire se base effectivement sur la consommation d’aliments naturels provenant d’agriculteurs. Au lieu de boire du lait de vache, consommez plutôt du lait de soja, qui est un énorme réservoir de vitamine B12. Il s’avère bénéfique de baser son alimentation de fruits, de pains et de petits légumes. Et c’est largement mieux si c’est bio ! La viande est délicieuse, n’allons pas ignorer l’expérience gustative. La consommation de viande n’est par contre conseillée que si celle-ci provient d’un élevage bio qui mise sur les cycles biologiques et le respect des animaux. Là, la qualité de la viande est plus fiable. Le problème réside en effet dans les particules dangereuses et les maladies que la chair animale peut contenir, faute d’alimentation ou d’élevage. Les animaux peuvent conserver des microbes qui sont parfois transmissibles à l’homme. D’où le risque élevé de contracter des maladies.

Du goût, des saveurs

Se mettre au végétarisme n’est pas si simple. Si vous êtes tentés par l’étalage du boucher ou du charcutier, pensez un instant à votre bien-être et à votre santé. Mère nature n’est pas avare, et il suffit de choisir les bonnes recettes pour pouvoir apprécier correctement les légumes. Oublier le régime carné exige une grande conviction et de la détermination. Aussi, oublier le goût de la viande est au début un challenge à relever. Beaucoup s’y mettent en réduisant petit à petit la quantité de viande à manger. Fort heureusement, les suggestions de recettes de cuisine sans viande ne manquent pas pour vous en donner plus d’idées. La terre est une vaste machine à fabriquer de la nourriture, et la qualité de cette dernière repose sur le traitement qu’on y accorde.

Leave a Reply