Entre carence, excès et maladie : découvrez les effets du sel sur la santé !

Entre carence, excès et maladie : découvrez les effets du sel sur la santé !

Entre carence, excès et maladie : découvrez les effets du sel sur la santé !

Le sel est un ingrédient indispensable au fonctionnement optimal de notre organisme, en plus de relever le goût de nos plats. Au-delà de ses qualités gustatives, ses effets sur la santé sont à surveiller de près. En effet la carence en sel, tout comme sa surconsommation, peut nous rendre malade. Il est donc essentiel de savoir bien le doser.

Les effets du sel sur le corps

Parfois enrichi en fluor ou en iode, le sel est majoritairement composé de NaCl ou chlorure de sodium. Cet ingrédient contient également d’autres minéraux, mais en faible proportion. Le sodium assure un rôle primordial, car il permet :

  • Les contractions musculaires ;
  • La transmission des informations entre le corps et le cerveau ;
  • Le maintien de l’équilibre hydrique ;
  • L’absorption intestinale de l’eau, du glucose, des acides aminés et autres nutriments.

La carence en sel est peu probable chez les sujets en bonne santé. En revanche, il est important de prêter attention à un éventuel excès, souvent source de complications.

Pour information, la quantité journalière à ne pas dépasser est de 5 g de sel pour les adultes, contre 2 g pour les enfants.

Manque de sel dans le corps : risques et symptômes

Manger sans sel représente un danger, sachant que l’hyponatrémie (trop faible concentration de sodium dans le sang) peut provoquer :

  • De l’hypotension ;
  • De la déshydratation ;
  • Une altération de votre système nerveux ;
  • Des crampes musculaires ;
  • De la fatigue ;
  • Un dysfonctionnement des reins.

L’hyponatrémie concerne essentiellement les personnes âgées. La forme sévère se traduit par divers symptômes allant des nausées aux vomissements, en passant par la léthargie, les maux de tête ou la confusion.

Manger trop de sel : les conséquences sur la santé

Manger trop salé est tout sauf une bonne idée. En effet, la surconsommation de sodium est responsable de nombreux problèmes de santé. Primo, vous risqueriez de souffrir d’une hypertension artérielle et de développer des maladies cardiovasculaires (AVC, maladies coronariennes, crises cardiaques, etc.). Deuxio, manger trop de sel mène à diverses complications, dont :

  • L’ostéoporose qui fragilise les os ;
  • L’obésité ;
  • Les maladies rénales ;
  • La maladie de Ménière ;
  • Un cancer gastrique.

Excès de sel : les symptômes à surveiller

Avez-vous l’impression que votre soif n’est jamais assouvie ? Il est fort probable que vous mangiez trop de sel. Il faut également préciser que l’excès de sel non absorbé par l’organisme est éliminé dans les urines. Par conséquent, si vous abusez de cet exhausteur de goût, vous aurez fréquemment envie d’aller aux toilettes. 

Une surconsommation de sel favorise également les crampes abdominales et les ballonnements. À ces symptômes s’ajoutent la rétention d’eau, causant l’apparition de gonflements au niveau des yeux, des mains et des pieds. Les migraines, la fatigue ainsi que les problèmes de sommeil, de mémoire et concentration font aussi partie des réactions du corps à un pic de sodium.

Nos conseils pour réduire votre consommation de sel

Les méfaits du sel sont surtout à craindre chez les individus hypertendus, souffrant de diabète ou atteints d’insuffisance cardiaque. Il est toutefois dans l’intérêt de chacun de diminuer son apport quotidien en sodium. Pour cela, il est nécessaire de manger moins d’aliments qui en contiennent en grande quantité, à savoir :

  • Les biscottes ;
  • Le pain ;
  • La charcuterie ;
  • Les fromages ;
  • Les condiments (moutarde, ketchup ou sauce soja par exemple) ;
  • Les collations salées (chips, sandwiches, pizzas, etc.) ;
  • Les viennoiseries ;
  • Les bouillons déshydratés ;
  • Le magret de canard ;
  • Etc.

L’autre astuce pour réduire sa consommation de sel est de cuisiner chez soi en privilégiant les ingrédients frais. Afin de rehausser les plats, il est recommandé d’utiliser des épices et des herbes aromatiques à la place du sel. Le piment, l’origan, l’ail, le romarin et le basilic sont autant d’alternatives ! Pour l’apéro, proposez des noix, des graines ou des légumes. Entre le chou-fleur, les bâtonnets de carotte et les tomates cerises, à vous de choisir !

Par ailleurs, rangez la salière dans le placard pour éviter de succomber à la tentation à table. Enfin, buvez suffisamment d’eau.